Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Dordogne : nouveau coup dur pour les professionnels du mariage

-
Par , France Bleu Périgord

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi l'interdiction des fêtes, dans toute la France, jusqu'au 1er décembre. Les cérémonies de mariage pourront avoir lieu, mais pas les festivités qui les accompagnent. Une mauvaise nouvelle de plus pour les professionnels du mariage déjà très touchés.

Il faudra attendre jusqu'en décembre pour pouvoir célébrer son mariage en Dordogne.
Il faudra attendre jusqu'en décembre pour pouvoir célébrer son mariage en Dordogne. © Radio France - Emmanuel Claverie

"Toutes les fêtes privées, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites" dans tous le pays a indiqué jeudi Jean Castex. Les mariages ne pourront donc pas être fêtés comme il se doit en Dordogne jusqu'au 1er décembre. Les cérémonies d'union à la mairie sont malgré tout maintenues. 

Les mariés sont les premiers concernés et les premiers déçus. Mais tous les professionnels qui assurent la qualité des festivités sont touchés. Les pertes s'accumulent pour les traiteurs, les wedding planners, les fleuristes, les loueurs de salles ou autres disc jockeys. 

De nouvelles annulations

"Là, on a dû annuler trois mariages jusqu'à fin octobre, souffle Jean-François Dupuis, traiteur à Saint-Laurent-sur-Manoire. Avec ceux annulés pendant le confinement, on a perdu 500 000 euros environ, soit 50% de notre chiffre d'affaires."

En Dordogne, le taux de positivité atteint 6,6 % et le taux d’incidence 60 pour 100 000 habitants (plus de 300 à Paris). L'épidémie progresse, mais reste bien moins présente que dans de nombreux autres départements et villes. De quoi créer un sentiment d'incompréhension, chez Pierre Bourgine, qui loue le domaine de Beauséjour pour des mariages. Le professionnel reconnaît avait perdu cette année 40% de son chiffre d'affaires. "Ce sont des journées importantes pour la vie des gens, explique-t-il. Ils font attention, ne veulent pas contaminer leur famille. Personnellement, je n'ai eu aucune remontée de cas de coronavirus dans les mariages."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess