Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le 3 octobre 2019

"Les Misérables" en avant-première au cinéma dans les Pyrénées-Orientales

Illustration : cinéma
Illustration : cinéma © Getty - PhotoAlto/Sandro Di Carlo Darsa

C’est un film choc qui va représenter la France aux Oscars 2020 et qui est en avant-première ce jeudi 30 octobre 20h au Méga Castillet de Perpignan et au Méga CGR de Rivesaltes.

Ce film a été Prix du Jury au Festival de Cannes 2019.

Nos invités sont acteurs au coeur de ce film : Omar Soumare et Lucas Omiri.

Omar Soumare et Lucas Omiri pour le film "Les Misérables"

Omar Soumare et Lucas Omiri - Radio France
Omar Soumare et Lucas Omiri © Radio France - Sébastien Giraud

Le contexte

Les Misérables, un titre qui fait évidemment penser à l’œuvre de Victor Hugo. C’est à lui que revient d’ailleurs la citation qui conclue ce film de Ladj Ly avec à l’affiche Damien Bonnard, Alexis Manenti et Djebril Didier Zonga.

Un film policier qui nous emmène dans une citée de Montfermeil dans le 93 en banlieue parisienne qui est au cœur des « Misérables » de Victor Hugo.

L’histoire

Nous suivons les pas de Stéphane rapidement surnommé par ses équipiers « Pento ». Il débarque de Cherbourg pour se rapprocher de son fils.

Le personnage central qui apparaît plutôt humain est rapidement confronté à des collègues de la BAC, la Brigande Anti-Criminalité qui ont leur vision du « terrain », leur expériences, leurs contacts, leurs habitudes.

La réalité qu’il découvre est violente, complexe avec des personnages qui tentent de subsister chacun à leur façon dans un quotidien très rude.

Alors qu’un animal disparaît d’un cirque, l’engrenage du film est lancé, une situation qui dégénère, un drone qui film une scène qui n’aurait jamais dû arrivée et une tension qui ne fait que grimper entre non-dits d’êtres torturées par la vie et désir de vengeance.

Un film d’auteur à la tension permanente

Au-delà de l’action permanente, de la tension palpable ce film pose la question fondamentale de l’expression de la colère dans un contexte urbain difficile.

Comment trouver sa place ? Comment faire respecter la loi ? Comment s’épanouir dans un quotidien si difficile ? Qui pour amener la «paix», de quelle façon et avec quelles conséquences ?

Ce film est une immense question qui bouscule beaucoup. A chacune et chacun de se faire son idée d’une réalité probablement délicate à côtoyer.

Choix de la station

France Bleu