Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les balades de Véro en Lorraine

Octobre rose 2020, toutes mobilisées ce 17 octobre à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Cette année la course Octobre Rose peut rassembler jusqu’à 4000 participantes à Nancy. Un rendez-vous 100% féminin, 100% solidaire.

Octobre Rose
Octobre Rose © Getty - Véronique LORRE

Nancy Athlétisme Métropole (NAM) s’est interrogée mais n’a finalement pas reculé. Forte de l’organisation réussie du semi-marathon de Nancy, l’équipe propose un Octobre Rose qui respecte les gestes barrières et peut accueillir jusqu’à 4000 participantes, contre 7000 en 2019. Chacune pourra, au choix, courir ou marcher sur les 5 km de parcours, au départ du stade Marcel Picot à Tomblaine, ce dimanche 17 octobre à 10h30. 

L’inscription cette année est à 14 euros, 1 euro de plus qu’en 2019 pour faire face aux frais supplémentaires engendrés par la crise sanitaire. L’inscription se fait en ligne, le tee-shirt se retire aujourd'hui et demain, place Charles 3 à Nancy. Vous pouvez encore vous inscrire et retirer votre tee-shirt aujourd'hui et demain place Charles 3 à Nancy. Et si vous ne souhaitez pas participer à l’événement ? Vous pouvez quand même acheter le fameux tee-shirt rose et aider le NAM à atteindre son objectif : au moins 12 500 euros de don à la Ligue contre le Cancer 54.

"Se faire dépister, pour être mieux soignée” 

Sur le podium, avant de prendre le départ de la course, Valérie Mayer témoignera de son parcours. A 55 ans, elle est en rémission. Elle veut rappeler l’essentiel : l’importance de se faire dépister pour se faire soigner dans les meilleures conditions possibles. 

Valérie aurait dû participer au dépistage dès 40 ans pour cause d’antécédents familiaux mais la peur l’en empêchait.  Elle ne pouvait pas affronter les souvenirs douloureux du cancer du sein de sa maman à la fin des années 90. “Je ne voulais pas vivre ça, ni faire vivre ça à mes enfants. J’avais peur de suivre le même chemin que ma mère.”  

Hiver 2016, Valérie a 51 ans. L’enveloppe du dépistage est là sur le bureau de la maison. Au retour du ski, promis, elle prendra ce satané rendez-vous. 8 août 2016, jour de l’examen, on lui annonce une masse suspecte. Toutes les dates sont depuis gravées dans sa mémoire : annonce, examen, opération, fin et début des séances de radiothérapie, fin de l’hormonothérapie prévue en 2021. 

Chaque étape est une victoire"

“Oui c’est vrai, le jour de l’annonce, le monde s’arrête” témoigne-t-elle. “Mais le combat commence. Chaque étape compte. Chaque étape est une victoire. Victoire sur soi, son histoire, la maladie et la vie"

Qu’est-ce-qui l’a aidée ? Le soutien de sa fille et la relation si forte qu'elles ont noué ensemble.

Valérie Mayer et sa fille Juliette. Octobre Rose 2019
Valérie Mayer et sa fille Juliette. Octobre Rose 2019 - Valérie Mayer

Mais aussi, le sport, la course à pied, les cours de Pilâtes et de cardio, avec un parcours de sport adapté. “Depuis, je suis addict, ça me vide la tête mais ce dimanche je marcherai parce que mes amies ne courent pas.”

Et l'amitié, le cadeau que lui fait la maladie. Laure, une femme plus jeune, était en larmes dans la salle d’attente de l’Institut de Cancérologie de Lorraine, lors d’un rendez-vous. Elle l’avait soutenue ce jour-là. Quelques semaines plus tard, un heureux hasard a voulu qu’elles soient opérées le même jour, par le même chirurgien et se retrouvent dans la même chambre. “Ça m’a aidée de l’aider”.

Pour vous inscrire et participer à la course ce dimanche à Nancy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess