Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Confinement : comment aider nos enfants à bien gérer le temps passé devant les écrans ?

Qu’il s’agisse du travail scolaire, des loisirs, des relations amicales ou familiales : l'écran est devenu notre principale fenêtre vers l'extérieur. Et si le confinement était l’occasion de revisiter en famille notre rapport aux écrans ? Le point de vue de la psychanalyste Sophie Marinopoulos.

Sophie Marinopoulos psychologue, psychanalyste, spécialiste des relations parents-enfants.
Sophie Marinopoulos psychologue, psychanalyste, spécialiste des relations parents-enfants.

La période de confinement confère aux écrans une place bien particulière. Ils sont devenus les vecteurs indispensables de nos relations sociales. La psychanalyste Sophie Marinopoulos n’a jamais été opposé aux écrans. Elle rappelle que l'écran devient un problème lorsqu’il vient “faire écran” à la relation familiale. Quand il est utilisé, par exemple, comme baby-sitter, pour se “débarrasser” de l’enfant. 

Poser des règles ensemble

Pour la psychanalyste, poser des règles concernant le temps que l’enfant peut consacrer à ses écrans est indispensable. En revanche, c’est aussi l’occasion d’ouvrir le dialogue : discuter de ces règles ensemble, c’est mettre l’enfant en position de réflexion et de discernement.

Le dialogue ce n’est pas vouloir forcément dominer la décision, c’est la penser ensemble - Sophie Marinopoulos

Le confinement est une période propice pour partager en famille l’univers offert par les écrans. Sophie Marinopoulos conseille aux parents de profiter de ce temps confiné pour interroger leurs enfants : "Qu’est-ce que tu regardes en ce moment? J’aimerais bien découvrir ce que tu fais ?"

Regarder ensemble

Un tout petit enfant ne doit pas rester seul devant un écran. Après avoir regardé avec lui un dessin animé de 2 ou 3 minutes, vous pouvez en parler, puis lui proposer de dessiner le bonhomme vu à l'écran par exemple, pour revenir à une activité plus créative. 

Un adolescent aura besoin et envie d’être tranquille pour voir ce qu’il a choisi de regarder. La psychanalyste invite les parents à lui proposer de regarder des programmes ensemble. A tour de rôle, parents et enfants peuvent choisir le film ou la série à regarder en famille. 

Prendre soin du temps libre d'écran 

Ce temps est fondamental pour se retrouver ou ne rien faire de spécial car, de même que tous les moments ne doivent pas se passer devant les écrans, tout le temps libre ne doit pas être programmé et organisé par les adultes.

En résumé, l’utilisation d’un écran :

  • Doit être limité dans le temps
  • Ne doit pas servir à se “débarrasser” de l’enfant
  • Doit être un objet de dialogue

Pour aller plus loin

Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste, est l’autrice du rapport Une stratégie nationale pour la Santé Culturelle – promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien a son parent, remis au Ministère de la Culture en juin 2019.

Elle est la fondatrice de l’association Les pâtes au beurre, des espaces d’accueil et d’écoute pour les familles. L’association propose des permanences téléphoniques de soutien psychologique au ‪02 40 16 06 52‬ 

Son dernier ouvrage Un virus à deux têtes : traversée en famille au temps du Covid-19 paru en avril 2020, est disponible aux éditions Les liens qui libèrent

Choix de la station

À venir dansDanssecondess