Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Éducation : faut-il répondre à toutes les questions de nos enfants ?

-
Par , , France Bleu

En tant que parents, nous avons à cœur d'éveiller les sens et la curiosité de nos enfants ainsi que leur esprit critique. Mais faut-il pour autant répondre à toutes leurs questions ? Rien n'est moins sûr.

Les enfants restent très peu de temps dans la bulle du cocon familial : dès 3 ans, en maternelle, les petits sont sollicités de toute part, leurs sens s’éveillent ainsi que leur curiosité. Et quel parent ne s’est pas déjà senti démuni face à une question gênante ou dont il ignorait tout simplement la réponse ?
 

Etre un bon parent, c’est aussi accepter de ne pas savoir 

Dans un premier temps, il faut savoir que les enfants grandissent chacun à leur rythme : respecter cela et ne pas anticiper leurs questionnements, c’est déjà les accompagner. Et si notre fille ou notre fils, à l'âge des "pourquoi", nous pose une colle ? Il faut accepter de descendre de notre piédestal de parent et admettre qu’on n’a pas la science infuse plutôt que de botter en touche ou d’inventer quelque chose dont on n’est pas sûr. Les guider vers les outils nécessaires pour obtenir la réponse, ouvrir un dictionnaire ou un livre ensemble, chercher avec eux en somme, c’est déjà faire beaucoup pour leur éveil et leur esprit critique.

C'est ce que nous conseille l'invitée d'Églantine Éméyé dans C'est déjà demain, Sabrina Féret-Hubert, hypnothérapeute et coach, auteure de Curiosité et esprit critique chez l'enfant et Petites histoires hypnotiques du soir aux éditions Dangles. 

C’est important de lui montrer que de l’ignorance sont nées les plus grandes découvertes de ce monde et que la curiosité va l’ouvrir au monde. 

Sur les sujets épineux : leur proposer toutes les pistes possibles

Sur des sujets particulièrement épineux comme la sexualité, la religion ou l’argent auxquels ils peuvent être confrontés de plus en plus tôt dans la cour d’école ou face aux écrans, il est parfois un peu tôt pour leur faire un exposé complet mais l'invitée conseille de donner au moins le plus d’éléments possibles afin d'ouvrir en grand leur esprit. Cela les mettra en position de comprendre dans leur globalité les grandes questions du monde.

Des exercices pratiques pour éveiller la curiosité des enfants dès le plus jeune âge

Et pour aller plus loin, les livres de l’invitée proposent quelques exercices pratiques. Pour canaliser leur attention et développer leur sens de l’observation, essayer le "jeu des 20 secondes" : observez une pièce pendant vingt secondes, fermez la porte puis laissez-le décrire précisément ce qu’il y a vu. Prévoyez ensemble des semaines thématiques sur des sujets qu’il aime ou des questions d’actualité (regarder un épisode de "C’est pas sorcier", observer une œuvre d’art, faire un coloriage sur l’écologie, les dinosaures ou les ordinateurs par exemple). Lisez-lui aussi des histoires comme celles de Sabrina Féret-Hubert qui peuvent l’aider dans son développement et répondre à ses questions ou à ses peurs. Car c’est aussi en développant l’empathie, les pensées positives ou la confiance en soi qu’on mène son enfant sur le chemin de la vie.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess