Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Et si on fabriquait... des patates tampons ?

-
Par , France Bleu Paris

Pia Clemens a passé la semaine en tête à tête avec sa fille aînée, qui a 5 ans et dont l'école n'a pas encore réouvert. Et apparemment, la bonne humeur n'a pas toujours été au rendez-vous...

les patatampons de Clémence et Pia
les patatampons de Clémence et Pia © Radio France - Pia Clemens

Autant mes filles avaient plutôt pas mal vécu d'être confinées ensemble, autant depuis se petite sœur a repris la crèche, pour Clémence, c'est un peu l'angoisse...  Seule au monde, coincée jusqu'à la fin des temps avec Maman... Du coup la parenthèse coronavirus passe de moins en moins bien et d'ailleurs, mon p'tit Corona, Clémence a un message pour toi.

Devenir tampon : une piste de reconversion raisonnable pour une vieille patate pourrie

Alors le problème, c'est que la mauvaise humeur de Clémence ne s'est pas seulement abattue sur le coronavirus, et qu'à la maison, une nouveau gentil petit surnom est subitement apparu.

Voilà on est tous devenus des grosses patates pourries à la maison, et comme moi de mon côté, je suis devenue une monomaniaque de la super idée d'activité pour les enfants, qu'est-ce que j'ai fait : je suis allée chercher les patates pourries qui trainaient dans la cuisine. Les mêmes que chez vous là, celles qui sont toutes germées dans leur filet là, sur votre plan de travail, vous voyez ? Et donc, je les ai coupées en deux et avec un couteau bien pointu, j'ai sculpté dans leur chair des tampons en forme de cœur, d'étoile, de fleur et de sapin. Et j'ai montré mes créations à Clémence. Alors ma chérie, à ton avis comment j'ai fait pur fabriquer ces mignons petits tampons ?

Alors, elle est pas si pourrie la grosse patate hein ? Voilà ensuite avec Clémence on a mis de la peinture sur nos tampons, et on a fait de super beaux imprimés sur des feuilles de papier canson. Une farandole de cœurs, d'étoiles, de fleurs et de sapins de toutes les couleurs. 

Bref, ça a tourné à la réussite et même carrément à la réconciliation, et Clémence a même accepté de nous composer une petite chanson sur les patates. Mais je vous préviens, coronavirus oblige, c'est une chanson tragique. 

Voilà, merci Clémence, merci les patates germées qui se faisaient oublier dans la cuisine, et les amis, Clem a un dernier message pour vous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu