Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : l'école à la maison

La vie en Bleu 100% Solidaire

Comment accompagner nos enfants et nos adolescents durant le confinement ? Quel rythme maintenir à la maison ? Comment accompagner en tant que parent ? Yves-Olivier Chatard, psychanalyste et responsable du service de formation continue à l’Isfec des Alpes répond à vos questions.

Faire classe à la maison
Faire classe à la maison © Getty

Yves-Olivier Chatard est psychanalyste et responsable du service de formation continue à l’Isfec des Alpes. L'Isfec forme les futurs enseignants de l’académie de Grenoble.

Gérard nous a contacté depuis Annecy...

Yves-Olivier Chatard revient sur la question du niveau d'études des parents qui peut accentuer les différences entre les enfants

Pour éviter l'énervement, la solution peut être d'aider l'enfant à identifier d'autres personnes ressources : appeler un copain, un voisin, un ami de la famille.

Géraldine habite aux Estables, en Ardèche... Elle est enseignante en maternelle. Voici les les problèmes auxquels elle se trouve confrontée.

Géraldine est maman d'adolescents et enseignante en maternelle. Il y a la théorie et la réalité au sein de chaque foyer.

Il est possible de proposer des cours en ligne, encore que en maternelle, c'est plus compliqué. En revanche, à la maison, le rythme n'est pas le même pour tous. Oui, au moment de la rentrée en classe, les élèves auront des niveaux disparates.

Avec ce confinement, nos enfants et ados sont bien obligés de passer beaucoup de temps sur des écrans pour suivre des cours à distance, faire des recherches ou rendre des devoirs. Faut-il limiter leur exposition aux écrans en dehors des périodes d’apprentissage ?

Les écrans, durant ce temps de confinement, sont un recours. Il faut revoir nos règles d'usage.

Les écrans sont aujourd'hui un outil pour recevoir les supports de cours. C'est le temps d'apprentissage. Dans l'idéal, le temps récréatif est collectif, en famille. Dans la réalité, ce n'est pas toujours possible. Autant ne pas culpabiliser durant ce temps de confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu