Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Oublions les stéréotypes hommes / femmes

-
Par , , France Bleu

Être viril et laisser parler ses émotions ne sont pas antinomiques, au contraire.

Des hommes virils et tendres
Des hommes virils et tendres © Getty - Blake Little

Dans Minute Papillon !, Sidonie Bonnec et son invitée déconstruisent l'idée qui tend à dire que les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus. Christine Castelain Meunier est sociologue au CNRS et elle déconstruit le mythe de la virilité pour permettre aux femmes et aux hommes de mieux vivre ensemble.

L'homme et sa fonction

Historiquement, l'homme était défini par sa fonction sociale. Sa personnalité était totalement gommée et elle devait disparaître au profit de son rôle, de son métier ou de son statut. Il devait ne s'affirmer que dans la sphère publique. Dès lors, il n'a pas tellement de place dans la sphère privée, dans la famille ou dans l'éducation des enfants.

"Ces rôles étaient construits au détriment de la personnalité de chacun" indique Christine Castelain Meunier avant d'ajouter :

Aujourd'hui, il y a cette envie de la part des hommes de se définir comme un homme sensible

Il y a encore quelques années, il semblait impossible de se définir comme un homme sensible. L'homme ne devait pas se féminiser.

Si aujourd'hui, les hommes souhaitent faire entendre leur sensibilité, ils peuvent avoir du mal à l'exprimer à cause de la pression de la société ou de leur éducation. L'idée que l'homme n'a pas de faiblesse ou de vulnérabilité est très ancrée. Il est censé faire face à l'adversité, affronter ses soucis et, de fait, être agressif. En un mot, un homme se doit d'être viril.

La virilité féminine

Aux origines, le mot virile (avec un "e") renvoie à Vénus. Il désigne un désir ardent de vivre. En perdant son "e" final, viril devient un mot exclusivement masculin. Il prend le sens de conquérant avec en sous-entendu les notions de guerrier ou destructeur

Aujourd'hui, un homme viril n'est plus nécessairement un guerrier mais on continue à l'imaginer fort physiquement comme moralement et par extension violent. 

On a du mal à entendre que la virilité, c'est aussi la sensibilité

Aujourd'hui, la nouvelle norme est à la paternité relationnelle. Les hommes s'impliquent dans la relation avec l'enfant et laissent parler leurs émotions. En réduisant la notion de virilité à la force et à la destruction, on se trompe donc sur le vrai sens de ce mot. 

Les hommes sont sensibles et ils ont le droit de l'accepter désormais. Si on se souvient du sens premier du mot à savoir un désir ardent de vivre, on réalise que de nombreuses femmes sont en fait très viriles.

Christine Castelain Meunier développe cette réflexion dans Minute Papillon ! 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess