Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Restos du Cœur à l'heure du déconfinement dans les P.O

-
Par , France Bleu Roussillon

Les Restaurants du Coeur des Pyrénées-Orientales sont restés actifs lors de la crise sanitaire avec de nombreuses précautions. Les actions solidaires continuent alors que l'on craint une crise économique importante.

Illustration : coeur, solidarité
Illustration : coeur, solidarité © Getty - Ja_inter

Et à la tête de cette célèbre association caritative ici en Pays Catalan, Odile BREGAND, qui nous propose un point d'étape alors que la phase 2 du déconfinement commence.

On continue, on n'a jamais arrêté, donc on continue à servir les bénéficiaires, selon le calendrier normal, classique.

Des bénéficiaires toujours aussi nombreux

La crise du coronavirus a été synonyme malheureusement de difficultés financières pour de nombreux habitants des Pyrénées-Orientales qui ont subi des baisses de revenus. Le déconfinement s'annonce lui aussi compliqué.

Moi je pense surtout aux gens qui sont très précaires au niveau du travail, les saisonniers, les intérimaires, les gens comme on dit qui vivent de petits boulots. Ceux-là, ils ont un peu repris le travail, ils ne sont pas forcément aux heures de distribution, mais à partir du moment où ils ont une carte de bénéficiaire, on va servir les gens quand même.

Une situation de transition

Durant le plus gros de la crise du COVID19 les activités solidaires habituelles variés des Restos du Coeur des P.O ont concerné l'aide alimentaire. Désormais à l'heure du déconfinement la volonté est là mais il fait laisser du temps au temps pour retrouver progressivement le dispositif complet d'aides.

Notre activité reste majoritairement centrée sur l'aide alimentaire, bien qu'on a pu éventuellement faire des études de dossiers de microcrédit où d'aide budgétaire. Ça c'est des choses qu'on a pu faire en télétravail, ça ne nous a pas posé de problèmes, les ateliers de français, l'accompagnement scolaire, c'était difficile de maintenir puisque les écoles étaient fermés, alors que les enfants en avaient besoin, on en est tout à fait conscient, et puis on utilise des salles municipales, pour lesquelles on n'a pas forcément eu le droit de venir, pendant le confinement.  On peut encore avoir besoin de bénévoles, dans la mesure où on a eu beaucoup de gens qui étaient en chômage technique et qui venaient nous aider parce qu'ils avaient conscience que leur travail était important pour eux et pour nous et ils sont repartis travailler et on a encore besoin de bénévoles mais dans tout le département, dans tous les centres.

Une aide au niveau départemental

Une épaule solide et indispensable pour beaucoup d'habitants de Perpignan mais pas seulement et même lorsque la crise était la plus intense, l'aide est restée bien présente.

Les centres n'ont jamais fermés, on a un calendrier de campagne d'été qui est différent de celui de la campagne d'hiver, les centres ne sont ouverts qu'une semaine sur deux en été, mais on donne à manger pour deux semaines, on a un colis alimentaire pour deux semaines. C'était fait et ça reste, la chose qu'on fait en plus, actuellement, c'est qu'en campagne d'été, le camion du cœur qui  va au devant des gens de la rue, ne fonctionne que deux jours, et là depuis le début de la crise sanitaire, on reste sur cinq jours, y compris les jours fériés. On a une augmentation, c’est trois fois plus de personnes qui viennent au camion du cœur et c'est une grosse grosse demande et on voit une grosse détresse auprès de ces gens de la rue et on essaye de les aider le mieux possible et c'est compliqué.

Les Restos du Coeur des Pyrénées-Orientales 27, rue Monticelli à Perpignan. 04 68 85 04 53 - 04 68 08 48 54 - 09 72 97 50 31.

restosducoeur66@wanadoo.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess