Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Comment occuper les enfants à la maison ?

On s'occupe pendant le confinement : Explorer le silence et les sons

Ce n'est pas parce qu'on est confiné qu'on va s'ennuyer! Chaque jour à 11H45, découvrez des idées pour vous occuper en famille. Aujourd'hui on joue avec le silence, les bruits de la maison et l'origine des sons.

Ecouter le silence pour mieux découvrir les sons
Ecouter le silence pour mieux découvrir les sons © Getty - Cécile Lavabre

L'idée d'aujourd'hui m'a été soufflée par la maîtresse de Grande Section de mon fils. Cette super maîtresse nous a envoyé plein de suggestions pour occuper les enfants pendant les vacances. Et notamment pour les éveiller aux sons. On en avait un peu parlé il y a quelques semaines quand je vous avais proposé de faire des maracas dans des rouleaux de papier toilette. Alors bien sûr, fabriquer des instruments ou produire des sons avec son corps sont des activités parfaites, à la fois pour l'éveil musical et pour passer le temps. Mais sur la liste de la maîtresse il y avait une chose à laquelle, dans notre monde bruyant et agité, on ne pense pas : celle de jouer avec ce qu'on croit être le silence. Et ça me plaît bien de vous souffler cette idée aujourd'hui parce qu'elle est aussi très intéressante pour les adultes. Nous allons écouter le silence! Non ne riez pas: je ne me moque pas de vous. C'est une vraie activité et vous allez voir qu'elle va faire du bien à tout le monde. 

Fermer les yeux et écouter...
Fermer les yeux et écouter... © Getty - Catherine Delahaye

Asseyez-vous ou allongez-vous les yeux fermés et écoutez. D'abord vous constaterez que de silence il n'y en a guère. On entend les bruits de la rue, ceux du jardin et aussi ceux de la maison : le tic-tac d'une horloge, le ronronnement d'un frigo, un oiseau qui chante une voiture qui passe, plein de petits craquements en tous genres… L'idée c'est d'écouter ces bruits et d'essayer de les identifier. On n'est pas loin du début d'une séance de méditation en pleine conscience, en fait. C'est pour ça que je trouve l'idée géniale pour les adultes. Mais on va pouvoir prolonger ce moment d'écoute et de détente par un jeu. Un maître de jeu (parent ou enfant) va se charger de faire des petits bruits en tous genres et les participants devront deviner précisément ce que c'est. Un papier froissé (oui mais un papier de quoi?), une porte qu'on ouvre et qu'on ferme (oui mais laquelle?), une éponge qu'on essore, un tiroir qu'on ouvre… Les idées ne manquent pas pour affuter ses oreilles et, une fois n'est pas coutume, ralentirécouter… et prendre conscience du monde sonore qui nous entoure. En cette période de confinement où on peut être sujet au stress, se concentrer sur les bruits qui nous environnent c'est un bon moyen de se recentrer. Et aussi une bonne habitude à prendre pour après…

Dans un cache-cache sonore on doit faire (un peu) de bruit
Dans un cache-cache sonore on doit faire (un peu) de bruit © Getty - lmgorthand

Si on aime jouer, et toujours dans l'idée d'être à l'écoute et d'identifier les sons et leur origine, on peut se lancer dans une partie de cache-cache sonore. Le principe est simple. Comme toujours, un chasseur les yeux fermés compte, le temps que les autres aillent se cacher. Sauf que chacun des participants devra émettre de façon régulière un petit bruit (un claquement de doigts ou de langue, un grattement sur un mur ou une surface…). Ce bruit ne doit pas être fort et émis à intervalles réguliers mais pas trop rapprochés. On cherche ici à obliger le chasseur à s'arrêter, écouter et trouver de quelle direction viennent les sons. Il pourra ainsi retrouver chaque participant bien caché. C'est une variante du jeu classique qui peut être très sympa. On peut d'ailleurs l'adapter aux bébés en cachant sous leur tapis de jeu un jouet qui émet une mélodie. Ils essaieront de soulever le tapis pour le retrouver.

Colin-Maillard, un classique pour l'éveil sensoriel
Colin-Maillard, un classique pour l'éveil sensoriel © Getty - Peter Cade

Un autre jeu qui mobilise l'ouïe, mais aussi le toucher c'est Colin-Maillard. On délimite une aire de jeu et l'un des joueurs, les yeux bandés doit essayer de toucher et reconnaître les autres participants. Ceux-ci doivent faire du bruit pour le guider. C'est un grand classique mais c'est aussi excellent pour l'éveil sensoriel et ça aura le mérite de nous replonger en enfance! Voilà de quoi jouer avec les sons mais aussi le silence. D'ailleurs si vous voulez prolonger les découvertes sur ce thème, il existe un très joli livre/disque paru en 2006, intitulé "le silence fait une fugue". N'hésitez pas à y plonger avec les yeux et les oreilles

Choix de la station

À venir dansDanssecondess