Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

On s'occupe pendant le confinement : un journal pour se souvenir et transmettre

Ce n'est pas parce qu'on est confiné qu'on va s'ennuyer! Chaque jour à 11H45, découvrez des idées pour vous occuper en famille. Aujourd'hui: on se fabrique un journal pour raconter notre quotidien.

Se fabriquer un bel objet pour raconter son quotidien
Se fabriquer un bel objet pour raconter son quotidien © Radio France - Chrystelle GUY

Notre quotidien bouleversé met à disposition des confinés un élément précieux et qui manque d'habitude: le temps. Un temps qui peut être mis à profit pour transmettre, recevoir et s'inscrire dans l'histoire.

Personnaliser un cahier pour le transformer en journal, un jeu d'enfant...
Personnaliser un cahier pour le transformer en journal, un jeu d'enfant... © Radio France - Chrystelle GUY

Profitons de ces moments passés avec nous-mêmes pour créer un journal, par exemple. Oui, le fameux journal intime de notre adolescence. Et bien revisitons-le. Créons notre journal du confinement, proposons aux enfants, aussi, de créer leur journal. Et puisque nous avons du temps, fabriquons-le nous-mêmes. Rien de bien difficile en vue. Vous pouvez par exemple customiser, améliorer un simple cahier . Prenez pour ça du papier cartonné à motif ou du papier à dessin que vous décorerez vous même ensuite. Vous pouvez même utiliser du tissu. Découpez-le à la taille de la couverture de votre cahier et collez-le pour en créer une nouvelle. Laissez sécher sous quelque chose de lourd pour que le papier ne gondole pas. Vous pouvez ensuite créer un fermoir, en apposant au recto et au verso un ruban que vous ferez tenir sous une pièce de papier joliment découpée et collée. Ajoutez une belle étiquette faite à la main et le tour est joué, vous avez votre journal.

Un fermoir/ruban en quelques étapes
Un fermoir/ruban en quelques étapes © Radio France - Chrystelle GUY

Vous pouvez aussi prendre des feuilles volantes et deux feuilles cartonnées ou deux feuilles de papier à dessin.  Vous les perforez dans la marge de gauche et reliez le tout avec du ruban, de la laine ou du rafia, que vous nouerez ensuite. Un peu comme si vous cousiez les feuilles et la reliure ensemble.
N'hésitez pas également à vous fabriquer une boîte à souvenirs dans laquelle vous glisserez tout les éléments qui vous permettront de témoigner de votre quotidien: attestations de sorties, articles de presse, photos de rues désertes par exemple. Les enfants seront ravis de décorer une boîte à chaussures ou tout autre carton d'emballage pour ça.

Raconter son quotidien, ses émotions, ses observations
Raconter son quotidien, ses émotions, ses observations © Getty - Leonardo De La Cuesta

L'intérêt de tenir un journal n'est pas seulement de laiser une trace dans l'histoire... Enfermés dans nos appartements ou nos maisons, nos vies peuvent tout à coup nous sembler étriquées, insignifiantes. Alors que non. Chaque chose même petite que nous vivons, chaque émotion que nous ressentons, chaque mélodie que nous chantons est un petit morceau de la grande histoire. Ecrire notre quotidien c'est déjà lui donner du sens. Alors ne vous privez pas dans ce journal de raconter les petits détails, les  joies, les inquiétudes, les situations cocasses que vous avez pu vivre.
Proposez aux enfants de faire la même chose. Ca vous permettra d'avoir un support pour discuter de la situation, et découvrir ce qui a été compris ou non.
Un journal c'est aussi un bon exutoire: pouvoir mettre en mot ses frustrations, son stress, son ras le bol parfois, c'est déjà accueillir ses sensations avant de les mettre à distance de soi-même. C'est ne plus être pollué par des émotions normales dans une situation de confinement.

Transmettre ses souvenirs, c'est aussi transmettre un morceau d'Histoire
Transmettre ses souvenirs, c'est aussi transmettre un morceau d'Histoire © Getty - Westend61

Pour préserver ou recréer le lien familial, vous pouvez aussi fabriquer avec les enfants un "journal des grands événements vécus par notre famille" . L'occasion pour chaque représentant des différentes générations de raconter sa petite histoire de la grande histoire. "Dis grand-papy, t'as connu la guerre, toi?" "Et comment c'était l'école en mai 68?",  "Et c'est vrai qu'en 1999 vous vous êtes retrouvés sans électricité?". Des questions qui seront autant de bonnes raisons d'appeler les uns et les autres et de prendre des nouvelles, par la même occasion.

Et si vous avez des ados peu emballés par l'idée d'un journal intime, ou que vous avez juste besoin d'une bonne dose de bonne humeur, n'hésitez pas à vous faire un journal, papier ou numérique, des meilleures blagues et détournements du confinement. Sur le web, ce ne sont pas les ressources qui manquent. ;-)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu