Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Famille - Enfants

Une penderie partagée ouvre ses portes à Dijon : comment ça marche ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le 15 janvier, une penderie partagée ouvre ses portes à Dijon, en plein centre ville. Le concept est simple : vous apportez des vêtements que vous ne portez plus. En échange, vous récupérez des vêtements déposés par d'autres femmes. France Bleu Bourgogne vous explique.

Laurie Raphalen a 39 ans, elle lance le concept de la penderie partagée à Dijon
Laurie Raphalen a 39 ans, elle lance le concept de la penderie partagée à Dijon © Radio France - Lou Bourdy

Côte-d'Or, France

Vous ne savez pas quoi faire de vos vêtements trop petits, trop grands, ceux qui ne vous plaisent plus... Il y a peut-être une solution pour vous. Une penderie collective ouvre ses portes à Dijon, en plein centre ville. France Bleu Bourgogne vous explique le principe de la boutique "Un trésor dans mon placard" en 5 points.

La penderie partagée propose aussi des vêtements pour enfants - Radio France
La penderie partagée propose aussi des vêtements pour enfants © Radio France - Lou Bourdy
  1. Le principe ? La démarche se veut éco-responsable. Échanger ses vêtements avec ceux d'autres femmes, pour donner une seconde vie à tous vos jeans, vos pulls, et vos manteaux qui traînent au fond de votre placard. "J'essaye de proposer des marques qui respectent un minimum l'environnement, précise la cheffe d'entreprise. Je suis contre la surconsommation, le fait de devoir acheter, jeter, acheter, jeter, etc..." Selon elle, près de 70% de notre placard n'est jamais porté. "Je suis sure qu'on peut trouver notre bonheur dans les vêtements qui existent déjà."
  2. Comment ça marche ? Vous apportez des vêtements que vous ne portez plus, et en échange, vous récupérez des vêtements déposés par d'autres femmes. "C'est un système de crédit", explique Laurie Raphalen, la fondatrice du lieu. Si vous déposez 20 vêtements, vous pouvez en récupérer autant. "La cliente peut récupérer un vêtement à peu près égal à celui qu'elle dépose. Un tee-shirt contre un tee-shirt, un manteau contre un manteau, et parfois un pantalon contre jupe ou une robe." 
  3. Qui est concerné ? Laurie Raphalen propose des vêtements pour femmes, de plusieurs marques, de la taille 34 à 44. Sur d'autres portants, vous pouvez fouiller dans les habits pour enfants. 
  4. Où et quand ? Au premier étage du 5 rue Vaillant, à Dijon. La boutique "Un trésor dans mon placard" est ouverte de 9 heures à 19 heures, mais les horaires peuvent varier selon les jours. Toutes les horaires, les vêtements proposés et les prix sont à retrouver sur le site internet.
  5. Combien ça coûte ? La boutique propose deux formules. Une première à 130€ par an, pour pouvoir échanger en illimité les vêtements de femmes, OU ceux d'enfants. Une deuxième formule : 230€ pour échanger des vêtements pour femmes ET enfants. Une carte découverte de 40€ est aussi proposée. Le nombre de retraits est limité à 20 par passage, et 10 par taille.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu