Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Succès record pour le jardinage pendant le confinement : à Betheny, Floralie's garden fait le plein

-
Par France Bleu Champagne-Ardenne

Le jardinage a le vent en poupe. Depuis le début du confinement, les jardineries ne désemplissent pas. Le marché est en plein essor. Constat chez Floralie's Garden, grande jardinerie marnaise.

Le jardinage : Un énorme succès durant le confinement.
Le jardinage : Un énorme succès durant le confinement. © Maxppp - Bruno Levesque

Pour l'année 2019-2020, le chiffre d'affaires des jardineries, uniquement pour le secteur jardin, a augmenté de 2,2% par rapport à l'année précédente selon la fédération des jardineries et animaleries de France. Le jardinage connaît un vrai succès en cette période de confinement et de couvre-feu. Et ça se vérifie à Bétheny, chez Floralie's Garden, une des plus grandes jardineries de l'agglomération de Reims. 

Dès l'arrivée sur le parking, il faut lutter pour trouver une place. Le magasin de 8700 m2 fait le plein quotidiennement depuis plusieurs mois. Béatrice, une cliente accompagnée de son chien posé dans le caddie, admet : "le jardinage prend une grande place pour moi. Le confinement me permet de prendre plus de temps, de prendre plus d'envie d'être dehors, Ca me permet de pouvoir jardiner, de planter des légumes, des fleurs, plus facilement".

Le jardinage : une nouvelle passion ressouçante
Le jardinage : une nouvelle passion ressouçante © Maxppp - Vincent Isore

Julie, une autre cliente, a même revu son budget à la hausse. Celui-ci est désormais de "300 ou 400  euros". "Avant, c'était beaucoup moins, une centaine d'euros. Notre potager a du quadrupler de taille cette année"

Il y a bien un effet confinement

Avec un panier moyen à 50 euros par client, Samuel Bouvier, co-directeur de Floralie's Garden, reconnaît qu'il y a bien un effet confinement. "Ce phénomène s'est accentué depuis le confinement puisque les gens n'ont pas beaucoup de loisirs. On a tendance à voir beaucoup de clients qui prennent davantage le temps de prendre soin de leur extérieur en fleurissant ou en démarrant un potager, ce qu'ils n'avaient pas forcément le temps de faire auparavant", explique t-il

Le confinement n'est pas la seule raison de cet engouement, il y a aussi les conditions météo favorables. Samuel Bouvier précise que le mois de mars était "très beau pour nous, ça s'est calmé depuis quinze jours - trois semaines à cause des gelées importantes qui n'incitaient pas les gens à beaucoup sortir". Actuellement, il voit environ 1000 à 1200 personnes par jour... "Dès qu'il fait moins bon, vous divisez par deux ou trois votre activité".

Les jardineries ne connaissent pas la crise
Les jardineries ne connaissent pas la crise © Maxppp - CHRISTIAN BEUTLER

Une clientèle rajeunie

Le confinement a aussi permis de rajeunir la clientèle des jardineries. "Depuis quelques années, on a une nouvelle clientèle de jeunes qui se rapprochent de la nature et qui veulent avoir leur propre production de légumes. Ce phénomène s'est vraiment accentué avec le confinement", reconnaît le co-directeur de la jardinerie. 

"Auparavant, il y avait une clientèle de gens qui avaient une trentaine d'années, une quarantaines d'années, dans une bonne situation financière. Maintenant, on a vraiment une clientèle plus jeune, qui sort des études, et qui a vraiment envie  de produire ses propres légumes et de se tourner vers la nature", souligne Samuel Bouvier. Avec une éventuelle réouverture de tous les rayons mi-mai et l'arrivée de l'été, la passion pour le jardinage ne va pas s'atténuer de si tôt.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess