Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Y-a-t-il une recrudescence de guêpes agressives en 2020 ?

-
Par , , France Bleu

Nous avons pu assister à une recrudescence de guêpes en cet été 2020. Mais que faire quand une guêpe veut me piquer ?

Minute Papillon ! n'a jamais aussi bien porté son nom.

Sidonie Bonnec reçoit aujourd'hui François Lasserre, vice-président de l’OPIE (Office pour les insectes et leur environnement) et auteur du livre "Inventaire des petites bêtes des jardins". Ensemble, ils nous dévoilent les secrets des petites bêtes de notre jardin et tentent de dissiper quelques idées reçues sur les guêpes et les frelons.

Les guêpes veulent me piquer

C'est faux. Les guêpes ne cherchent pas le contact avec les humains. D'ailleurs, la plupart du temps, elles se fichent pas mal de notre présence. Techniquement, la seule chose qui les intéresse chez nous, c'est le contenu de notre assiette.

Elles raffolent du sucre

Les guêpes sont des insectes polinisateurs, au même titre que les abeilles. À l'âge adulte, elle se nourrissent du nectar des fleurs car elle raffolent de son goût sucré. Si on mange en extérieur, elles repèrent à distance le sucre de nos fruits ou de nos pots de miel. C'est le sucre qui les attire, tout simplement.

Elle aiment aussi la viande

"Si une guêpe vous chipe un morceau de jambon ou de poisson, c'est pour nourrir ses larves" indique François Lasserre

Chez les guêpes, les larves sont carnivores et ce sont les adultes qui jouent le rôle de chasseur. Les ouvrières sont chargées de rapporter des proies pour nourrir les jeunes restés au nid. Ces prédateurs prélèvent alors aussi facilement des chenilles, des pucerons ou des morceaux de nos sandwichs.

Il faut détruire les nids de guêpes et frelons

Là encore, c'est souvent faux. 

Ceux qui ont pu observer un nid de guêpes ou de frelons ont aperçu des insectes tournoyants autour du nid. Ces individus ne forment pas le système de protection de la colonie. Ce ne sont que des ouvrières qui rentrent avec de la nourriture. Les gardiennes sont plutôt posées à l'entrée du nid. Elles en défendent les accès. 

Si on ne s'approche pas du nid, il n'y a pas tellement de danger.

"Quand un entomologiste sait qu'on sera toujours à plus de 5 mètres d'un nid, il n'a aucune raison de le faire détruire" conclu François Lasserre. D'autant plus  que ces insectes sont les alliés du jardinier puisqu'ils pollinisent les fleurs ou chassent les chenilles, punaises et autres nuisibles de nos jardins.

2020 est une année à guêpes

En théorie, c'est encore faux (mais on ne peut pas l'assurer).

"Il n'y a pas d'observatoire des guêpes en France" rappelle François Lasserre. Pourtant, quand les conditions météo leurs sont défavorables, les guêpes se rapprochent des sources de nourritures qui sont facilement accessibles. C'est ainsi qu'en cherchant à piocher dans nos déjeuners, elles donnent l'impression de nous tourner autour. 

En cet été particulièrement chaud, les guêpes nous ont donc donné la sensation d'être plus nombreuses que d'habitude. En réalité, elles étaient seulement plus proches de nous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess