Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements
Dossier : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : Fondremand, fondements d’un bourg castral

-
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

Village médiéval, et en quelque sorte “Empire Romaine”… De toute façon cité fondrement belle !
Village médiéval, et en quelque sorte “Empire Romaine”… De toute façon cité fondrement belle ! © Radio France - Dominique Parreaux

Fondremand, France

Fondremand sur le site de la Haute-Saône ou en Wikipedia

Bien que Fondrement ne se résume pas qu’au patrimoine, le négliger ou l’éluder relèverait évidemment de la faute professionnelle ! D’une part parce que les panneaux “Village Comtois” et “Cités de Caractère” le soulignent à chacune des entrées du village, et d’autre part dans la mesure où on pourrait presque ne pas les remarquer dès lors que le donjon dresse son imposante et sévère silhouette à peine les panneaux passés !
En outre, chemin faisant, les pigeonniers (une véritable marque de fabrique !), l’église, les maisons et leurs baies à meneaux ou décorées de frontons triangulaires d’inspiration Renaissance, l’Hôtel des Monnaies et sa gargouille, la source de la Romaine, la fontaine-lavoir, le moulin à eau-huilerie, ou le château féodal – de sa tourelle aux plus récentes écuries – donnent encore plus d’écho au label !

Entre les bois de La Pourrière, des Rêpes et de La Forêt, l’occupation du site de Fondremand s’explique par l’existence d’un rocher en rebord de plateau et par la source de la Romaine. Ainsi, au XIIème siècle, les comtes de Bourgogne y édifient un premier château, qui donne lieu à un bourg castral – enserré de remparts en demi-cercle flanqués d’une tour – refermé par deux portes aujourd’hui disparues, qui se développera entre les XIIème et XVIème siècles derrière le donjon, d’ailleurs vraisemblablement remodelé in-situ au cours du XIVème.
Dès le XIIIème, le bourg dispose d’une église paroissiale, d’une chapelle seigneuriale, d’un marché, d’un four banal, tandis que le XIVème verra l’école s’y construire, avant l’apparition d’un nouveau logis seigneurial et du château Gaillard aux XVème et XVIème.
Fondremand est aussi marqué pas l’omniprésence de l’eau : l’huilerie – moulin, une centaine de mètres en aval de la source de la Romaine qui jaillit du donjon date du XIIème, et a fait de la force hydraulique tour à tour (et c’est le cas de le dire en face du donjon !) moulin à grains, huilerie et battoir à blé fort de sa roue de 5 mètres de diamètre. La nouvelle roue à pales entraînant une imposante ribe en pierre décore d’ailleurs toujours la façade arrière du bâtiment, entre rivière et canal de dérivation.
La source de la Romaine a aussi été exploitée pour des besoins domestiques. Ainsi a-t-elle été aménagée en 1831, et notamment agrémentée d’une fontaine-lavoir accessible par un double escalier débouchant sur un chemin dallé – une sorte de quai – porté par des arcades, jusqu’au carrefour d’une passerelle à arc surbaissés, conduisant également au lavoir bordé de la galerie des laveuses et dont la façade – ouverte par une serlienne – est formée d’une baie cintrée encadrée de 4 baies droites.
Plus haut dans le village, située dans l’enceinte du bourg castral, l'église de la Nativité-de-Notre-Dame abrite rosace, stèle et têtes sculptées – pas toujours très “catholiques” !! – s’élève aux côtés de la petite chapelle sous clocher datant du XIIème.

Ajoutez – au-delà de ces sites incontournables – les plus insoupçonnés Puits de Rouge Terre ou site des Six Chênes que seuls les romanifontains connaissent, et vous comprendrez ce qui fait de Fondremand la plus petite Cité de Caractère… en tout cas pas la taille !

Fondremand abrite en effet 200 habitants, dont la vie d’aujourd’hui s’articule essentiellement autour de l’axe Besançon / Vesoul, distantes toutes les deux d’une grosse vingtaine de minutes, et de Rioz où les enfants – après leur scolarité dans le village voisin de Trésilley – trouvent un collège en même temps que leurs loisirs… au bout des 7km qui débouchent aussi sur l’essentiel du commerce et des services.

Bref… Autant dire qu’ici – entre cadre, paysage et pragmatisme de la vie d’aujourd’hui – on est loin d’être bon comme la romaine !... et pour cause… !

Nous sommes donc allés voir, de la rue du Quart à la rue du Château ou de la rue du Moulin à la Grande Rue, ce qui se cache derrière le panneau des “Cités de caractère”, et nous avons été servis !
Une visite que vous pouvez évidemment programmer à l'occasion des Journées artisanales qui, depuis 1974, sont le théâtre de la fête de Fondremand, désormais tous les deux ans autour du 14 juillet, donnant un relief encore plus prononcé à la “Cité de Caractère”.

Notre visite a bien entendu commencé en mairie, histoire – et le mot sonne encore plus juste vu le décor ! – de prendre la température de cette petite cité qui ne rime pas non plus qu'avec passé. Christelle Guéraux nous y attendait, accompagnée de la passion qui l'habite depuis qu'elle y habite, en provenance d'Arc-et-Senans, autre Cité de Caractère...

Christelle Guéraux, 2ème adjointe d'une commune qui marie ancien et jeunesse ! - Radio France
Christelle Guéraux, 2ème adjointe d'une commune qui marie ancien et jeunesse ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Donc c'est vrai qu'il y a beaucoup de jeunesse...!"

Nous sommes ensuite partis à la rencontre d'une amoureuse du pays qui est devenu le sien en même temps que sa vie prenait un sérieux virage... On m'avait recommandé Charlette Dénoyer, me laissant entendre qu'elle connaît le pays comme personne.
Force est de constater que ses connaissances n'ont d'égal que son attachement aux choses du villages...

Après avoir bavardé autour du bassin de la source de la Romaine, assis sur un banc face au donjon... - Radio France
Après avoir bavardé autour du bassin de la source de la Romaine, assis sur un banc face au donjon... © Radio France - Dominique Parreaux
... nous avons parcouru les 100 mètres qui nous séparaient du moulin, non sans se retourner, pour le plaisir des yeux... - Radio France
... nous avons parcouru les 100 mètres qui nous séparaient du moulin, non sans se retourner, pour le plaisir des yeux... © Radio France - Dominique Parreaux
... avant de traverser la passerelle menant au moulin, un autre lieu chargé d'histoire, mais pas seulement !... Ici, les ondes ne semblent pas se propager qu'à la surface de l'eau... - Radio France
... avant de traverser la passerelle menant au moulin, un autre lieu chargé d'histoire, mais pas seulement !... Ici, les ondes ne semblent pas se propager qu'à la surface de l'eau... © Radio France - Dominique Parreaux

"C'est un lieu un petit peu magique...C'est l'effet moulin... je crois qu'on le ressens tous en fait..."

... Un balade que l'on a prolongée, toujours dans les pas de Charlette, qui nous a également conduit de l'autre côté du bourg castral, où se raconte aussi l'histoire, les petites comme la grande !

... de l'Hôtel des monnaies et sa gargouille... - Radio France
... de l'Hôtel des monnaies et sa gargouille... © Radio France - Dominique Parreaux
... à l'église dont le parvis donne également sur le château... - Radio France
... à l'église dont le parvis donne également sur le château... © Radio France - Dominique Parreaux
... en passant par la Grande Rue puis la rue du Château qui part à droite... - Radio France
... en passant par la Grande Rue puis la rue du Château qui part à droite... © Radio France - Dominique Parreaux
... ou par des rues comme on en a ici le secret ! - Radio France
... ou par des rues comme on en a ici le secret ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Là on passe la porte fortifiée... et là vous allez voir une des curiosités de l'église de Fondremand"

Et puisqu'à Fondremand les portes ne demandent qu'à être poussées, on a également eu le privilège d'aller voir le donjon de plus près... ou en tout cas recadré dans l'ensemble de son décor, au milieu d'une carte postale qui comporte aussi d'autres bâtiments...

Bienvenue dans la cour... - Radio France
Bienvenue dans la cour... © Radio France - Dominique Parreaux
... quoique le donjon a aussi fière allure vu de la rue... - Radio France
... quoique le donjon a aussi fière allure vu de la rue... © Radio France - Dominique Parreaux
... ou quand il se dresse juste au-dessus de la source ! - Radio France
... ou quand il se dresse juste au-dessus de la source ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Fondremand est à l'origine un bourg castral, avec des remparts qui se referment sur cette grande tour"

Nous avons ensuite emboîté le pas de Lucie Lamboley, venue de l'office du tourisme du Pays des 7 Rivières, pour nous raconter l'une des deux Cités de Caractère du territoire, en prenant la direction de ce qui pourrait être un point de chute tout indiqué !

Lucie Lamboley, devant la fontaine abreuvoir et La Tour Équestre, également témoins d'un certain passé dont on réinvente par exemple les pigeonniers ! - Radio France
Lucie Lamboley, devant la fontaine abreuvoir et La Tour Équestre, également témoins d'un certain passé dont on réinvente par exemple les pigeonniers ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Bien-sûr on conseille cette visite, c'est un incontournable !... même si on vient juste pour flâner, pour se perdre dans les rues"

Le gîte équestre vous attend ici !

Comme d'habitude, la semaine est évidemment bien trop courte pour tout vous dire de Fondremand. Aussi y reviendrons-nous durant les prochaines vacances, à la Toussaint, quand il sera aussi question de voter pour qualifier le premier des cinq villages finalistes de la fin de cette saison 3.
Ce sera par exemple l'occasion, pour prolonger le bonheur des rencontres et des découvertes, de faire la connaissance d'Aurélie Chevirey, romanifontaine de toujours, aujourd'hui présidente du Comité des Fêtes qui en dit aussi beaucoup du village, et notamment autour du 14 juillet...

Aurélie Chauvirey devant la salle Cendrillon où se réunit notamment le Comité des Fêtes... tout un programme ! - Radio France
Aurélie Chauvirey devant la salle Cendrillon où se réunit notamment le Comité des Fêtes... tout un programme ! © Radio France - Dominique Parreaux

Par ici les infos sur la Fête de Fondremand !

... ou d'aller sonner à la porte de Léa Chartier, arrivée complètement par hasard à Fondremand – pour ne pas dire presque à reculons pour une visite parmi d'autres – avant de dessiner une trajectoire à sa vie en 2 minutes...

Paysage, nature, saisons, ... Un bonheur de tous les jours ! - Radio France
Paysage, nature, saisons, ... Un bonheur de tous les jours ! © Radio France - Dominique Parreaux

... puis de pousser les murs de la visite pour se rendre au terrain du club d'aéromodélisme "Les Ailes de la Romaine" : un terrain de 170 mètres de long qui permet de faire décoller toute sorte d'engins (avions, planeurs, drones, ...) jusqu'à 7 ou 8 mètres d'envergure ! L'occasion aussi de regarder le village d'en-haut...

Claude (sécurité terrain) et Jean-Louis (président) au bord de la piste où le club propose notamment "L'Écolage" tous les mercredis pour apprendre en double commande ! - Radio France
Claude (sécurité terrain) et Jean-Louis (président) au bord de la piste où le club propose notamment "L'Écolage" tous les mercredis pour apprendre en double commande ! © Radio France - Dominique Parreaux

Pour retrouver toutes les infos du club des Ailes de la Romaines, consultez son Facebook !

... avant de retourner à la source de la Romaine, où Charlette nous a encore raconté de très chouettes choses devant cette "carte postale à échelle humaine"...

C'est là, sur le banc (caché par le pilier de droite), que nous nous sommes assis : un endroit propice à la quiétude nécessaire pour mieux saisir l'âme du village à travers son décor - Radio France
C'est là, sur le banc (caché par le pilier de droite), que nous nous sommes assis : un endroit propice à la quiétude nécessaire pour mieux saisir l'âme du village à travers son décor © Radio France - Dominique Parreaux

Autant dire qu'on a encore beaucoup de choses à partager, dans les rues de Fondremand, désormais en lice pour le titre du Plus Beau Village de Franche-Comté saison 3 !
Nous y revenons pendant la quinzaine de La Toussaint, avec de nombreuses séquences bonus et inédites, à découvrir en intégralité, le moment venu, derrière les panneaux de "Nos Plus Beaux Villages de Franche-Comté" !
Alors bonne route, et à très vite à Fondremand, pour notre com(mune) back !

Choix de la station

France Bleu