Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Événements
Dossier : Mon plus beau village de Franche-Comté

Mon Plus Beau Village de Franche-Comté : sous Les Écorces, les cernes de croissance !

-
Par , France Bleu Besançon

France Bleu Besançon vous présente la région à villages découverts !

Les tavaillons pourraient le gentilé du village dont le nom provient précisément du taillage du bois et du commerce des “escorces” de résineux
Les tavaillons pourraient le gentilé du village dont le nom provient précisément du taillage du bois et du commerce des “escorces” de résineux © Radio France - Dominique Parreaux

Les Écorces, France

Le Wikipedia des Écorces

Les Écorces, dont la première mention date de 1329, est aujourd’hui en effet marqué par la frontière toute proche, et a ainsi vu sa population plus que doubler en moins de 40 ans.

Néanmoins, Les Écorces abrite deux usines (totalisant près de 90 emplois) issues d’une culture plus qu’identitaire : l’horlogerie ! (dont l’héritage en termes de compétences fait encore la principale branche des Écorces !)
Encore “à l’ancienne” avec tout ce que cela comporte de savoir-faire et de passion chez les uns, l’activité a aussi su vivre avec son temps et pris quelques virages pour se décliner aux métiers des microtechniques et du luxe : Ainsi, l’entreprise Laquor (fondée en 1991 sur la base du procédé de la laque) travaille dans le domaine des accessoires métalliques produits pour les univers de l’écriture et de la maroquinerie exportée aux quatre coins du monde, quand les voisins de la société Marcel Monnot, créée en 1909 pour fabriquer des pièces pour la réparation des montres, a elle aussi développé ses activités pour se spécialiser dans le polissage par tribofinition de pièces de petites dimensions destinées principalement aux industries du luxe.

En pleine terre de lait à Comté, les 8 exploitants du village (répartis sur une commune aux nombreux lieux-dits comme Les Fourneaux, Le Pré Louvet, Le Bas du Mont, La Motte, Les Jeannerots, Le Ban, Le Bois Jeunet, Les Seignes, La Baraques, Les Maisons-Dessous ou encore La Cour Jean Brun) font mieux que juste pérenniser une CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole) créée en 1963, et dont le tout nouveau bâtiment – volontairement fondu dans le paysage – donne encore plus de sens à la coopération, bien au-delà de ses origines et missions agricoles. Ici, la CUMA – pour le moins militante – pourrait signifier quelque chose du genre “Coopérative Universelle en Mode Amitié”
En outre, le village dispose d’une école communale (4 classes dont une de maternelle) d’une petite centaine d’élèves, et d’une réelle vie associative : une APE très active, le GRANEC (GRoupe d'ANimation des ÉCorces) – une véritable institution – toujours aussi fédérateur et énergique, et autre USE – l’Union Sportive des Écorces – qui n’est d’ailleurs pas seulement sportive mais vectrice de valeurs, rythment pour de vrai la vie d’ici, du stade aux apéros-croisés !

À propos d’apéro, le Café de la Gare – où on ne sert que très peu de TGV peut-être parce que de Gare il ne reste plus guère que le nom, juste à côté des vestiges du quai et de l'ancien bâtiment – est une sorte de QG dont les actifs du pays font le quotidien dans une ambiance copains comme on les aime, et dans une cuisine bien d’ici – entre la générosité de robustes assiettes qui disent aussi la réalité du travail d’ici et les saveurs gras-double et tête de veau les jours de foire à Maîche.

Le patrimoine est ici essentiellement naturel et paysager : Les tourbières (de la combe reliant Damprichard à Morteau) au pied d’une langue glacière témoignent d’un passé aux paysages bien différents – et que d’aucuns pensent qu’ils n’ont d’ailleurs peut-être pas fini d’évoluer ! – et les blocs erratiques décorent toujours la photo panoramique que complètent tous les emblèmes du pays : sapins, montbéliardes et autres chevaux comtois font ainsi de la carte postale une photo HD, entendez par là Haut-Doubs !

Premier arrêt, bien entendu devant la mairie. Nous avons stationné sur l'une des places de parking aux portes d'un bâtiment contemporain, voisin de l'ancien presbytère bientôt restructuré pour lui aussi retrouver de la vie et épouser les traits d'un village qui se transforme... 

Lucien Rondot, maire des Écorces, pas Écorce de souche mais souche des Écorces depuis de nombreux mandats ! - Radio France
Lucien Rondot, maire des Écorces, pas Écorce de souche mais souche des Écorces depuis de nombreux mandats ! © Radio France - Dominique Parreaux

"On a une vie beaucoup plus active maintenant"

Nous avons ensuite traversé la Grande Rue et parcouru les quelques hectomètres qui nous séparaient de l'une des deux entreprises du village. En route pour découvrir Laquor, et mieux comprendre comment des petits morceaux des Écorces se retrouvent aux 4 coins du monde...

Frédéric Maître, directeur du site Laquor des Écorces, pour l'accord qualité de vie - qualité de produit - Radio France
Frédéric Maître, directeur du site Laquor des Écorces, pour l'accord qualité de vie - qualité de produit © Radio France - Dominique Parreaux

"Ils le citent souvent comme étant un confort de vie important"

Parmi les incontournables du village, il y a le stade. Parce qu'ici, le club de foot est plus qu'un club de foot !
Nous avons ainsi retrouvé le président du club entre buvette et terrain, au cœur des maisons qui font les lotissements du quartier, pour prendre la température d'un club qui tient à ses labels !

Gérald Mougin, président de l'USE, "club où il fait bon aller jouer"... en maintenant quand-même un peu aussi la pression... du résultat ! - Radio France
Gérald Mougin, président de l'USE, "club où il fait bon aller jouer"... en maintenant quand-même un peu aussi la pression... du résultat ! © Radio France - Dominique Parreaux

"Més que un club... une famille"

Pour tout savoir de l'actu de l'US Les Écorces, c'est ici !

Hop ! en voiture !
Nous traversons le gros du village pour prendre la direction de Charquemont et rejoindre le presque tout nouveau bâtiment de la CUMA où nous attendait son président. Parce qu'ici, la CUMA ne concerne pas seulement les agriculteurs. C'est un art de vivre, autrement, des champs aux gens...

Vincent Laubert pour une CUMA bientôt à son Zénith ! Les Vieilles Charrues n'ont qu'à bien se tenir ! - Radio France
Vincent Laubert pour une CUMA bientôt à son Zénith ! Les Vieilles Charrues n'ont qu'à bien se tenir ! © Radio France - Dominique Parreaux

"On transmet des belles valeurs... qui se perdent un peu quand-même !"

Puis nous avons encore fait un peu de route, et même de chemin, en direction du sud, au-delà des Maisons-Dessous. C'est là que, de pâtures en pâtures, nous sommes arrivés devant un paysage à se décoller la rétine : une combe glacière constellée de tourbières et peuplée des animaux qui ne connaissent du biotope d'ici que le goût de l'herbe verte ! Visite guidée par François Boinay, vice-président de l'Office du Tourisme du Pays Horloger

La face cachée des Écorces, tout au bout d'un chemin qui mène à la combe et ses tourbières, milan devant et 12 000 ans derrière - Radio France
La face cachée des Écorces, tout au bout d'un chemin qui mène à la combe et ses tourbières, milan devant et 12 000 ans derrière © Radio France - Dominique Parreaux

"Faut pas oublier que c'est aussi notre patrimoine"

Le plaisir ne s'arrêtant pas là, nous reviendrons évidemment aux Écorces durant les prochaines vacances, période de vote de qualification, pour partager d'autres rencontres tout en bonheurs pluriels !
La semaine est en effet trop courte, bien trop courte, pour apprécier tous les traits du village...

Aussi y reviendrons-nous, par exemple pour aller saluer Johnny Billotte, l'heureux président du GRANEC, l'une des associations qui fait plus que compter aux Écorces...

Johnny Billotte devant l'ancien presbytère, bientôt restauré, où le GRANEC pourra se faire une petite place - Radio France
Johnny Billotte devant l'ancien presbytère, bientôt restauré, où le GRANEC pourra se faire une petite place © Radio France - Dominique Parreaux

.... puis irons-nous rendre visite à L'Orlogeur, un passionné d'horlogerie – de la mécanique aux outils d'époque, en passant par la dimension "humaine" de l'horloge – dont le tic-tac est aussi l'ADN du pays...

François Boinay dans son atelier... véritable décor du pays horloger - Radio France
François Boinay dans son atelier... véritable décor du pays horloger © Radio France - Dominique Parreaux

L'Orlogeur en contact mail

... avant de pousser la porte du café de la Gare, où Sébastien – le patron – nous avait donné rendez-vous peu après l'heure de midi...

Fin de service au café de la Gare où Sébastien incarne une nouvelle génération de Jacquot  - Radio France
Fin de service au café de la Gare où Sébastien incarne une nouvelle génération de Jacquot © Radio France - Dominique Parreaux

... et enfin de partir à la rencontre de Paul Boinay, ébéniste et ferronnier d'art, qui a grandi aux Écorces où il a très vite décidé de faire sa vie après une petite parenthèse parisienne...

Paul Boinay : marteau, enclume, ... et du bois acier en toute saison ! - Radio France
Paul Boinay : marteau, enclume, ... et du bois acier en toute saison ! © Radio France - Dominique Parreaux

Paul Boinay et son adresse mail ici

Alors à très vite, pendant les vacances de La Toussaint, où apparaîtront ces séquences derrière les panneaux "Nos Plus Beaux Villages de Franche-Comté", histoire de vous faire ou refaire votre idée avant de voter pour qualifier le premier des cinq villages finalistes de cette saison 3.
Les Écorces, com(mun)e back fin octobre !

Choix de la station

France Bleu