Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Maison − Bricolage

"Offres à 1 euro : bonne affaire ou arnaque ? "La Communauté d'agglomération de Royan y répond

-
Par , France Bleu La Rochelle

Faire isoler sa maison pour le prix d'une baguette de pain. C'est ce que proposent les dizaines d'offres que l'on reçoit chaque jour par courrier, par téléphone ou sur internet. Est-ce vraiment possible ? Pour y répondre, la Communauté d'agglomération de Royan organise une conférence ce jeudi soir.

Oui, il est possible de faire isoler ses combles pour 1 euro mais sous conditions et pas par n'importe qui.
Oui, il est possible de faire isoler ses combles pour 1 euro mais sous conditions et pas par n'importe qui. © Maxppp - Image d'illustration

Royan, France

Peut-on vraiment faire isoler ses combles ou changer sa chaudière pour moins cher qu'un ticket de bus ? C'est très tentant et c'est qu'affirme des offres toujours plus nombreuses reçues par courriers, par téléphone ou sur internet. Et c'est à cette question que répond la Communauté d'agglomération Royan atlantique (CARA) dans deux conférences (ce soir à 18h30 à Etaules et le 4 décembre à la même heure à Grézac). 

"Oui c'est possible de faire isoler ses combles pour 1 euro mais ..."

La réponse de Valentine Bizet, la conseillère du Bureau Info Energie de la CARA est formelle "c'est possible de faire isoler ses combles pour 1 euro mais il faut respecter certains critères". Car contrairement à ce qu'affirment souvent les démarcheurs, il y a bien des conditions de ressources pour bénéficier de cette mesure : "une personne seule doit gagner moins de 18 960 euros par an et _deux personnes moins de 27 729 euros_". Un plafond qui augmente avec le nombre de personnes présentes dans le foyer. En-dessous de ce plafond, l'Etat finance donc l'isolation des combles à hauteur de 20 euros par mètre carré ce qui, en se basant sur les prix moyens du marché, revient à une isolation à 1 euro pour le client. Et au-dessus de ce plafond, tout n'est pas perdu. L'Etat prend alors en charge 10 euros par mètre carré d'isolation, le reste bénéficiant d'un crédit d'impôt de 30%.

"Pour les chaudières, les chaudières à 1 euro ça n'existe pas ! "

Valentine Bizet est tout aussi claire sur la question des chaudières à 1 euro : "ça n'existe pas ou alors c'est de la mauvaise qualité". Car si l'Etat offre bien des primes énergie pour changer une vieille chaudière à fioul ou à gaz, elles ne sont que de 1200 euros pour une nouvelle chaudière à gaz et 4000 euros pour une pompe à chaleur ou une chaudière à bois. "Il y aura toujours un reste à charge de plusieurs centaines voire plusieurs milliers d'euros." 

Ne pas faire confiance aux démarcheurs

C'est LE conseil de Valentine Bizet : _"pas de démarchage parce que la plupart du temps, pour ne pas dire tout le temps, ils ne respectent pas le délai légal de rétraction de 14 jours entre le devis et la pose. En plus, on ne connaît pas forcément le poseur ni les matériaux utilisés et en cas de sinistre parce que les matériaux sont de mauvaise qualité, on a souvent du mal à se retourner vers l'entreprise_". Alors comment bénéficier de la mesure sans se faire arnaquer ? L'artisan qui réalise les travaux doit être "Reconnu Garant de l'Environnement", tous sont recensés sur le site faire.fr. On peut aussi se rapprocher du conseiller énergie le plus proche de chez soi en passant par l'Espace Info Energie de Nouvelle-Aquitaine. 

Si vous habitez la CARA, vous pouvez contacter Valentine Bizet au 05 46 22 19 36 et aller aux deux conférences : ce soir à la salle municipale d'Etaules à 18h30 et le 4 décembre à la même heure à la salle multi-activités de Grézac.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu