Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Près de Ploermel, sur les bords de l'Aff pour l'ouverture de la pêche à la truite

-
Par , France Bleu Armorique

Très attendue après six mois de pause, la pêche à la truite est ouverte depuis ce samedi 14 mars. Sur les bords de la rivière de l'Aff, à Beignon près de Ploërmel (Morbihan), les passionnés ont repris les cannes et remis les bottes, et ce malgré le passage au stade 3 de l'épidémie de coronavirus.

Jérémy Grandièle, président de la fédération de pêche d'Ille-et-Vilaine, avec son fils Paul.
Jérémy Grandièle, président de la fédération de pêche d'Ille-et-Vilaine, avec son fils Paul. © Radio France - Valentin Belleville

Pas de masques blanc, ni de gel hydro-alcoolique le long du cours d'eau, mais des bottes, des cannes et des leurres pour appâter les truites. Les pêcheurs reprennent avec beaucoup de bonheur leur passion après 6 mois de pause. A Beignon en Ille-et-Vilaine, sur les bords de la rivières de l'Aff, Jérémy Grandièle, le président de la fédération de pêche  du département est venu avec quelques amis, son oncle et son fils. Ici, ils sont loin de la foule et  ,estime-t-il, des risques de contamination : "On est au grand air, dans la nature, la rivière est belle, il y a du soleil, c'est le bonheur".

Les gardes-pêche utilisent une application sur smartphone pour scanner les cartes de pêches afin de ne plus les toucher. - Radio France
Les gardes-pêche utilisent une application sur smartphone pour scanner les cartes de pêches afin de ne plus les toucher. © Radio France - Valentin Belleville

Jérémy Grandièle a donné depuis plusieurs jours déjà la consigne à ses garde-pêche de limiter au maximum les contacts lors des contrôles :"On a une application qui permet de scanner le QR code présent sur chaque carte de pêche. Lorsque le garde-pêche contrôle les pêcheurs, il n'a pas besoin d'entrer en contact avec eux. Il reste à un mètre de distance et scanne sans toucher le document".

Paul 9 ans et son papa, Jérémy Grandièle, président de la fédération de pêche d'Ille-et-Vilaine. - Radio France
Paul 9 ans et son papa, Jérémy Grandièle, président de la fédération de pêche d'Ille-et-Vilaine. © Radio France - Valentin Belleville

Passé ces précautions, les pêcheurs ne sont pas davantage inquiets à l'idée de continuer de pêcher alors que l'épidémie progresse. Ils entendent profiter de la pêche et de la nature. Jérémy Grandièle est ravi de pouvoir partager ces moments avec ses amis, son oncle et surtout son fils, Paul :"Le côté positif du coronavirus, c'est que pour la première fois, on va pouvoir aller pêcher toute la semaine prochaine".

Les pêcheurs retrouvent aussi le plaisir du fil de pêche qui se coince dans les branches... - Radio France
Les pêcheurs retrouvent aussi le plaisir du fil de pêche qui se coince dans les branches... © Radio France - Valentin Belleville
La pêche à la truite c'est aussi de la marche à la quête du meilleur endroit pour pêcher. - Radio France
La pêche à la truite c'est aussi de la marche à la quête du meilleur endroit pour pêcher. © Radio France - Valentin Belleville

Avec l'ouverture de la saison de la pêche, les passionnés se rappellent aussi au bon souvenir des fils qui se coincent dans les branches, des heures d'attente a essayer tous types de leurres, ou encore de la marche à faire pour trouver le meilleur endroit, là où se cache les poissons.

Les bottes et la canne à pêche, l'attirail complet du bon pêcheur. - Radio France
Les bottes et la canne à pêche, l'attirail complet du bon pêcheur. © Radio France - Valentin Belleville
Paul, 9 ans et déjà 4 ans de pêche. - Radio France
Paul, 9 ans et déjà 4 ans de pêche. © Radio France - Valentin Belleville

Après l'annonce de la fermeture des écoles jusqu'à nouvel ordre, comme beaucoup d'enfants, Paul, 9 ans, était plutôt heureux :"Je me suis tout de suite dis que j'allais pouvoir passer du temps à la pêche avec mon papa".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu