Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Pêche − Chasse

La finale du championnat de France de pêche à la carpe en Mayenne est lancée

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis le samedi 24 août et jusqu'au mardi 27, 76 pêcheurs s'affrontent le long de la Mayenne, pour attraper le plus de carpes possibles. Ça se passe entre le domaine de Sainte-Croix à l'Huisserie, jusqu'au pont de la Valette à Houssay. Reportage de Lena Thébaud

Jordan Perreira et son co-équipier lors de la première manche de la finale du championnat de France de pêche à la carpe. Ils représentent la région Grand Est
Jordan Perreira et son co-équipier lors de la première manche de la finale du championnat de France de pêche à la carpe. Ils représentent la région Grand Est © Radio France - Lena Thébaud

L'Huisserie, France

Depuis samedi midi, les 38 binômes originaires de 10 régions françaises différentes, sont installés le long de la Mayenne sur les postes qu'ils ont tiré au sort le matin même. Pendant 70 heures non-stop, ils vont devoir pêcher le plus de carpes possibles. Plus les poissons seront gros, plus cela rapportera de points à l'équipe. 

Le championnat est organisé par la Fédération Française des Pêches sportives et pratique le "no-kill", c'est-à-dire qu'il n'y a pas de mise à mort des carpes. Une fois que la carpe a été pesée, elle est aussitôt relâchée. 

Une première manche qui commence en douceur 

C'est sous un soleil de plomb que débute la finale du championnat en Mayenne, les binômes les plus chanceux ont tiré aux sorts des emplacements sous les arbres et sont enfin installés pour la première manche de cette finale. Tentes, chaises, nourriture, matériel, tout est installé.

Les premières heures de cette manche permettent surtout de découvrir la rivière et comprendre le comportement des carpes, surtout pour les compétiteurs qui ne sont pas de la région. C'est ce qu'explique Philippe Berger, capitaine de l'équipe Bourgogne-Franche-Comté, qui a 8 binômes de sélectionnés pour cette finale. "Il faut mettre en place des stratégies, comprendre la rivière et surtout communiquer avec les autres équipes pour voir qui a déjà attraper des carpes ou non".

Lorsqu'il s'agit de pêche, l'instinct, l'expérience jouent pour beaucoup mais le tirage au sort des emplacements a également une influence sur les futurs résultats des équipes. Mickaël vient de Vitré et durant les premières heures  de la compétition, c'est surtout de l'observation: "pour voir comment le poisson bouge". La difficulté de cette manche selon le pêcheur, la couleur verte de la Mayenne, qui rend l'observation de la carpe plus difficile.

Un binôme de la finale du championnat de France de pêche à la carpe, le long de la Mayenne - Radio France
Un binôme de la finale du championnat de France de pêche à la carpe, le long de la Mayenne © Radio France - Lena Thébaud

Pour Jordan Perreira, venu de Metz: "maintenant, il n'y a plus qu'à attendre que les poissons arrivent". La pêche à la carpe est reconnue pour être une activité sportive mais pour le moment les pêcheurs apprivoisent surtout leur position.  Observation, réflexion et stratégie, les pêcheurs vont tout mettre en œuvre jusqu'à mardi pour éviter le fameux capot, lorsqu'il n'y a eu aucune prise, qui pourrait être fatal pour les équipes. 

Pour assister à la finale du championnat, il suffit d'aller le long de la Mayenne, où les pêcheurs sont positionnés entre le domaine de Sainte-Croix à l'Huisserie jusqu'au pont de la Valette à Houssay. La première manche de cette finale se terminera mardi 27 août à 10h.

Choix de la station

France Bleu