Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : à Bordeaux, un atelier fabrique des attache-masques pour éviter les douleurs aux oreilles

-
Par , France Bleu Gironde

Alors que le masque est obligatoire dans deux rues de Bordeaux, mais également au Cap-Ferret, certains trouvent des alternatives pour rendre son port plus agréable. C'est le cas de l’atelier Chrisart, situé à Belin-Béliet, qui propose des attache-masques personnalisables.

L'atelier propose des attache-masques personnalisables.
L'atelier propose des attache-masques personnalisables. - Christian Sauthat (Chrisart)

Au début du confinement , Christian Sauthat, fondateur de l'atelier artisanal Chrisart, discute avec son amie, directrice des urgences du CHU de Bordeaux. Il lui explique que ses employés ont mal aux oreilles à force de travailler avec le masque sur la tête toute la journée. Vient alors l'idée de créer un petit accessoire, qui permettrait de porter le masque en le nouant derrière la tête, à l'aide d'un petit crochet. Objectif : limiter le contact entre l'élastique et l'oreille. 

Les soignants l'adoptent aussitôt, et lui font des retours positifs. "Je me suis dit, avant la fin de l'année on va forcément arriver à un port du masque obligatoire, explique Christian Sauthat. Si on doit le porter sur des plus longues périodes, il nous faut plus de confort". Il décide alors de commercialiser les attaches au grand public. Elles sont adaptables à tous, y compris aux personnes qui portent des lunettes et des appareils auditifs. 

Attache personnalisable et made in France

Designs, couleurs ou gravures... les attache-masques sont personnalisables au goût de chacun. "Ça plaît parce que ça égaye un peu le quotidien tout en rendant le port du masque plus agréable" se réjouit le fondateur. 

Et les demandes sont parfois insolites : "par exemple de graver l'emblème d'une région". Le message a bien été reçu par l’atelier, qui compte lancer d'ici peu la production d'attache-masques avec les emblèmes de toutes les régions françaises. Les numéros de département sont également convoités. L'attache-masque au numéro 33 est déjà en ligne. 

La matière première vient de France, et pour le reste c'est exclusivement du made in Gironde. La machine laser a été achetée à Pessac, et l'atelier est situé a Belin-Béliet, près du Bassin d'Arcachon.

La relance éco tous les matins à 7h15 sur France Bleu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess