Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Perpignan : 5 conseils pour prendre soin de son couple durant le confinement

-
Par , France Bleu Roussillon

Pas évident de se retrouver face à face alors qu'habituellement on se voit le soir et le week-end essentiellement et que les vacances c'est généralement en dehors de la maison. Quelques règles de « communication non violente » peuvent permettre d'apaiser les tensions.

Illustration : couple
Illustration : couple © Getty - Portra

Alice Altadill est hypnothérapeute et accompagnante en communication non violente, elle nous propose « 5 principes pour rester dans la bienveillance, dans la communication très simple ».

1. Considérer l'autre comme notre ami

« Le conjoint, la compagne, il faut garder en tête que c'est notre ami. Il est bon quoiqu'il fasse même si on ne comprend pas, même si ça nous stimule, il est là, en fait derrière il y a une raison qu'on ne comprend pas et qui fait qu'il est dans cette réaction qui peut-être nous énerve un peu. »

2. Ne pas donner de leçon à l'autre

« Au niveau du vocabulaire vraiment on oublie de se parler avec tous les mots, (toutes) les phrases qui commencent par tu devrais, tu pourrais, il faudrait que tu, tu dois, en fait on oublie le tu, parce que ça fait des mots qui sont trop éducateurs, qu'on a vraiment trop entendus quand on était enfant et ça ça réveille beaucoup de tensions en nous.  

Donc on parle en je, j'aimerais que tu, ça serait chouette, je voudrais etc.»

3. Éviter un trop plein d'émotions

« Vraiment garder en tête, l'autre c'est pas lui qui fait une faute ou moi qui fait une faut, il n'y a jamais de fautes en communication, il n'y a que des situations, des mots qui justement nous stimulent encore une fois, qui vont générer des émotions, de l'agacement, de la colère, parfois de l'incompréhension. Et le repère à prendre c'est que quand on sent que ça monte trop en nous, là on ne peut plus communiquer rationnellement, on est trop dans l'émotion donc là on applique le quatrième principe... »

4. Prendre du temps et du recul

« ...On s'accorde du temps et de l'espace, on fait une petite pause et on dit, je vais venir discuter de ça avec toi, plus tard et on va prendre un petit peu l'air à côté, dans la pièce à la fenêtre ou on appelle une amie éventuellement (au téléphone, par internet). On peut revenir après à une discussion qui est plus posée, plus rationnelle. »  

5. Le compromis entre les moments pour l'autre et ceux pour soi

« Juste se rappeler qu'en permanence on est tous en train d'osciller entre le choix de prendre soin de l'autre, contribuer, et prendre soin de moi, de quelque chose de précieux pour moi, on passe notre temps entre ces deux choix-là et évidemment quand l'autre fait le choix de prendre soin de lui, peut-être de ne pas débarrasser tout de suite la table ou prendre un temps pour une sieste peut-être ça ne nous convient pas, peut-être ça nous stimule mais là-dedans il n'y a rien de grave, il a la totale liberté de ça.  

Et ce que j'ai envie de rajouter pour revenir au premier principe c'est cet autre, ce conjoint, ce compagnon, rappelez-vous comment vous le regardiez avec vos yeux des premiers temps, c'est bien lui, il a peut-être changé de forme, ça fait peut-être longtemps qu'on le voit, mais pour autant c'est bien lui qui est là en face de vous, à traverser cette épreuve et c'est ça l'amour. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu