Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

On peut compter sur SOS Amitié Perpignan Roussillon durant la crise du coronavirus

-
Par , France Bleu Roussillon

Des bénévoles toujours présents, un système de télétravail et une écoute précieuse alors que certains habitants des Pyrénées-Orientales sont confinés dans la solitude.

Illustration : écoute
Illustration : écoute © Getty - -VICTOR-

Notre invité, Francis Apers responsable de SOS Amitié Perpignan Roussillon. Le numéro de téléphone c'est le 04 68 66 82 82.

Des bénévoles toujours au rendez-vous

« On continue à fonctionner au travers du poste d'écoute puisqu'un certain nombre d' écoutants continuent à sortir de chez eux pour aller au poste. D'ailleurs j'avais dès le départ contacté la Préfecture pour demander si la mention d'activité au poste de SOS Amitié pouvait être reconnue par les services de l'ordre, ils m'ont dit que oui, on a fait un modèle particulier de l'attestation de déplacement avec le cachet, ma signature. »

Un nouveau système de télétravail

« On est en train de mettre en place, ça devrait être prêt dans les heures qui viennent, la possibilité pour un certain nombre d'écoutants, de notre poste, un tiers (parce qu'il y a les capacités techniques de la plate-forme qui ne permettent pas plus) d'écouter depuis chez eux, en respectant des règles strictes de confidentialité et dans une pièce à part si il y a une famille autour, il ne faut pas que ça se fasse avec la télé allumée, il faut réellement qu'on reconstitue les conditions d'écoute au poste mais à domicile, exceptionnellement pour pouvoir être présents et prendre les appels que l'on pense à la fois particuliers et plus nombreux. »

Un besoin de discuter, de s'exprimer, de se confier

« On a prévu de noter les appels qui sont directement liés à cette crise sanitaire pour quand même en mesurer l'impact . Et lorsque dans un mois ou deux, normalement (si ça n'est pas retardé) on sortira notre observatoire annuel des souffrances psychiques, on devrait pouvoir tenir compte effectivement de ce type d'appels, voir l'impact que ça a eu sur notre activité d'écoute.  

SOS Amitié des «postes interconnectés »

« Ce sera en priorité le poste de Perpignan, mais à partir du moment où Perpignan n'est pas disponible ou le poste est fermé, à ce moment-là ça bascule automatiquement, en commençant par les postes qui sont autour, mais ce qui compte c'est d'avoir au téléphone un des cinquante postes qui existent en France, ce sont des personnes qui ont reçu la même formation. »

Des bénévoles formés de façon rigoureuse

«  C'est un processus mais il ne faut pas avoir fait d'études de psychologie, je rassure toujours les gens là-dessus.  

Alors le processus, il dure trois, quatre mois et pendant cette période-là nos stagiaires suivent des journées de regroupement avec une psychologue qui assure la formation chez nous et entre deux journées, ils sont au poste en double écoute avec des écoutants qui ont l'habitude, pour dans un premier temps découvrir et petit à petit ils participent au travail d'écoute pour à la fin de la période de formation être des écoutants avec quelqu'un à côté qui éventuellement va pouvoir les corriger entre deux appels, leur dire attention là tu as fait ceci, tu as interprété ça comme ça, ou tu n'as pas reformulé comme il fallait ou tu n'as pas pris le temps d'écouter la personne qui avait autre chose à te dire, ainsi de suite.   

C'est normal parce que pour l'écoutant qui pratique chez nous et les gens qui nous appellent, on ne peux pas imaginer qu'on puisse être rapidement comme ça écoutant et concrètement l'écoute des personnes n'a rien à voir avec un travail de coaching ou de conseil spécialisé dans un domaine ou un autre, ça s'apprend.»

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu