Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Tourisme, week-end, camping, gîtes ce qui change à partir du 11 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque

À quelques jours du 11 mai date du déconfinement, les professionnels du tourisme se posent de nombreuses questions sur l'après. Les hôtels et les restaurants vont rester fermés, ce qui complique la projection en matière de tourisme à l'approche des beaux jours.

Les campings, gîtes, hôtels se préparent au déconfinement
Les campings, gîtes, hôtels se préparent au déconfinement © Getty - Cédric Gonneau

Le 11 mai, début du déconfinement, est attendu depuis plusieurs semaines. Même si chacun va pouvoir se déplacer à 100km autour de chez lui sans justificatif, il est difficile de penser à des vacances ou des week-end. Les hôtels et les restaurants vont rester fermés même après le 11 mai, ce qui complique les réservations des séjours touristiques. Les plages et la frontière espagnole restent pour le moment fermées ce qui la encore complique la venue de touristes de la région.
Les zones touristiques deviennent moins attractives avec la fermeture de ces établissements et de certains espaces. Pour contrer les baisses de fréquentation, les professionnels du tourisme proposeront dans les prochaines semaines des activités touristiques pour des groupes de moins de 10 personnes.

Les professionnels du tourisme évoque la reprise

Les campings eux aussi vont rester fermés après le 11 mai avec la difficulté d'assurer de bonnes mesures de sécurité. Au vu des nombreuses animations présentes, de la proximité entre chaque utilisateur, les campings ne vont pas pouvoir accueillir de touristes avant quelques semaines. Les professionnels  du camping veulent rester optimistes et espèrent un retour à la normal rapidement.

François Champetier de Ribes gérant de camping, et président du syndicat de l'hôtellerie évoque la situation des campings

Malgré tout il sera difficile de proposer un service comme les étés précédents comme le précise François Champetier de Ribes gérant de camping, et président du syndicat de l'hôtellerie de plein air pour les Landes. Les campings mettent en place des bons d'avoir pour limiter les annulations. Si vous avez réservé une semaine en camping, vous pouvez demander de la déplacer à une autre période. Cela permettra aux professionnels d'assurer des revenus. Les avoirs sont valables pendant 18 mois. En cas d’impossibilité d'utiliser votre avoir dans cette période, vous serez intégralement remboursés à la fin de la période de validité de 18 mois.

Les gîtes vont pouvoir rouvrirent leurs portes, mais les propriétaires vont devoir garantir le respect des gestes barrières. Les propriétaires devront faire le ménage pour le client et dans le logement un gel hydroalcoolique devra obligatoirement être présent. 

En revanche chaque propriétaire de gîtes ne pourra accepter une réservation venant d'un autre département. De plus, les heures d'arrivée et les heures de départ pourront être aménagées pour laisser du temps pour appliquer une hygiène correct dans les logements.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu