Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La moto, outil de libération des femmes

-
Par , , France Bleu

L'aventurière Mélusine Mallender parcourt le monde seule et c'est à la moto qu'elle doit cette liberté.

Dans Minute Papillon !, Sidonie Bonnec nous offre un moment d'aventure et de liberté. Mélusine Mallender est une aventurière. Avec ses motos, elle sillonne la planète et a déjà traversé plus de cinquante pays. Elle nous raconte ses voyages, seule autour du monde.

La moto et la liberté

"Ce n'est pas courant d'être une femme seule en aventure" nous dit Mélusine Mallender mais elle le voit comme un aspect positif de son aventure. "Les gens ont peur pour nous" résume-t-elle avant d'indiquer "c'est un moyen d'aller plus facilement à la rencontre des gens".

Partir seule en moto à travers le monde lui offre beaucoup d'opportunités d'échanges avec les populations locales. Elle est régulièrement accueillie dans les habitations, auprès des familles. Le fait d'être une femme qui pilote une moto provoque beaucoup de questions d'hommes ou de femmes, sur sa situation ou sur la mécanique de son véhicule.

Etre une femme à moto lui permet donc de nouer plus facilement des contacts et d'avoir moins de contraintes lors de ses voyages. 

C'est aussi ça, la liberté.

La moto et la libération

Dans le désert iranien, Mélusine et sa moto subissent une chaleur de près de 50 °C. Pourtant, c'est sous ce climat aride que notre aventurière a pu faire une rencontre très inspirante.

En Iran, les femmes n'ont pas le droit de conduire. Celles qui souhaitent braver cet interdit quittent donc les routes. C'est alors en off-road qu'elles s'offrent ces instants de liberté et le désert est propice à ces escapades.

Behnaz Shafiei est l'une d'elles. C'est même la première femme motocycliste professionnelle en Iran. Grâce à sa notoriété, elle a pu passer un permis de conduire international reconnu en Iran. Elle peut conduire sur les routes de son pays.

Ici, la moto est devenu un outil de libération autant qu'un outil de liberté. Une rencontre qui semble avoir beaucoup inspiré Mélusine Mallender.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess