Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Maman, raconte-moi... La France

Maman, raconte-moi... la presqu'île de Guérande

-
Par , France Bleu, France Bleu Loire Océan

Retrouvez une histoire, une légende à raconter aux enfants... Pia est une maman en vadrouille. Elle passe son temps à sillonner la France à la recherche de ses trésors. Aujourd'hui, elle part à la découverte de la presqu'île de Guérande en Loire-Atlantique.

Le moulin de Crémeur, dit moulin du diable à Guérande
Le moulin de Crémeur, dit moulin du diable à Guérande © AFP - Richard Decker

Maman t'es où aujourd'hui ?

Pia est sur la presqu'île de Guérande. Située sur la côte Atlantique, juste à côté de l'océan, la région est connue pour ses marais salants qui permettent de récolter le sel. C'est un endroit où il y a aussi beaucoup de moulins qui tournent à la force du vent pour faire de la farine. L'un d'entre-eux, le moulin de Crémeur, est célèbre pour sa légende et son surnom : le moulin du diable. Voici son histoire.

Maman, raconte-moi... la presqu'île de Guérande

L'histoire du moulin du diable racontée aux enfants

Un moulin qui ne tourne pas

Tu connais sûrement la chanson du meunier qui s'est endormi à côté de son moulin qui se met à battre trop fort. Ici, c'est l'inverse. Yves Querbic est un meunier de Guérande qui est très embêté car les ailes de son moulin ne tournent jamais. Impossible de moudre son grain pour faire de la farine. Lui et son épouse sont très pauvres faute de pouvoir travailler. 

Un jour, alors que le meunier pleure devant son moulin inlassablement immobile, un homme au costume impeccable vient lui parler. Yves Querbic lui explique la raison de son chagrin : même par grand vent, il n'y a rien à faire, les ailes de son moulins ne tournent pas. C'est ainsi, que l'étrange voyageur lui propose de l'aider. Le meunier pense immédiatement que l'homme doit avoir envie de lui acheter son moulin, ce qu'il accepterait volontiers. Mais il n'en est rien. 

A la place, il lui fait une offre surprenante : l'inconnu lui propose de lui construire un nouveau moulin sur la colline juste à côté de sa maison. Bien exposé au vent, le moulin tournera sans problème et lui assurera sa fortune. Plus surprenant encore, l'étonnant voyageur lui affirme qu'il peut le construire en une nuit. Mais à une condition : le meunier devra lui donner son âme en échange. A cet instant, l'homme mystérieux révèle son vrai visage : c'est le diable en personne !

Un pacte avec le diable

Paniqué mais tellement désespéré par sa situation, le meunier accepte le marché : son moulin sera construit cette nuit avant le chant du coq et, en échange, il donnera son âme au diable. Quand le meunier met au courant sa femme, elle se met en colère avant de chercher une solution. Sans rien dire à son mari, elle élabore un plan pour pouvoir l'aider.

La nuit tombe, et comme convenu, le diable commence ses travaux. Il va très vite et lorsque l'aube est sur le point de se lever, le moulin est presque terminé. Mais la femme du meunier n'a pas dormi de la nuit. Un peu avant le lever du jour, elle va dans le poulailler avec plusieurs lanternes. Toute la basse-cour se réveille et le coq, pensant que c'est le matin, se met à chanter à tue-tête. Le diable abandonne alors ses travaux en vitesse et disparaît.

Au saut du lit, le meunier découvre désespéré que le diable a tenu sa promesse. Le moulin qu'il a construit est magnifique. Sa femme se précipite pour lui raconter sa ruse et lui explique que, grâce à elle, le diable est parti sans avoir fini. Juste en dessous d'une aile, il manque une pierre. Le contrat n'a donc pas été rempli, l'âme du meunier est sauvée.

Le diable se rend compte du piège dans lequel il est tombé se met très en colère. Une énorme tempête se déchaîne sur toute la presqu'île. Mais rien n'y fait. Pour éloigner le diable à jamais, le meunier et son épouse bouchent le trou laissé par la pierre avec une statue de la Sainte Vierge. C'est alors qu'ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'argent.

A écouter sur France Bleu

"La Carte Postale de France" de Pia Clemens est à retrouver tous les jours de la semaine en juillet à 18h15 dans "L'Happy Hour".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess