Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Village des Marques : Christian Mabille condamné à un an de prison avec sursis

-
Par France Bleu Gironde

Le maire de Peujard, ancien président de la Communauté de Communes du Cubzaguais, a été reconnu coupable de corruption et de prise illégale d'intérêts. Le tribunal correctionnel lui reproche d'avoir vendu un terrain à un promoteur, qui a ensuite été choisi pour porter le projet de Village des Marques.

L'entrée du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux
L'entrée du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux © Radio France

Christian Mabille a été donc été condamné ce lundi après-midi à 1 an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bordeaux, alors que le promoteur immobilier Bertrand Juvénal  écope de son côté de quatre mois avec sursis , pour une affaire en lien avec le Village des Marques.  

Peines moins sévères que les réquisitions

Lors de l'audience, le 3 juin dernier, 18 mois de prison avec sursis avaient été requis à l'encontre du maire de Peujard, ancien président de la communauté de Communes du Cubzaguais, et huit mois avec sursis contre le second  prévenu. L'élu et le promoteur devaient notamment répondre d' abus de biens sociaux  et de recel d'abus de biens sociaux. Ces deux chefs de poursuite n'ont finalement pas été retenus par les juges. Aucune peine d'inéligibilité n'a par ailleurs été prononcée.

Une vente de terrain jugée litigieuse

A l'origine de l'affaire : la vente en 2008 à Bertrand Juvénal par Christian Mabille d'un terrain dont il était propriétaire à Peujard, pour la construction d'une résidence pour personnes âgées. Le maire de la commune avait alors reçu u n acompte de 140.000 euros . Or, le projet a été rapidement  abandonné, Christian Mabille n'aurait pas rendu l'acompte, et un an plus tard, le promoteur a été choisi par la Communauté de Communes pour porter le projet de Village des Marques.  Ce projet de 120 boutiques de marque à prix dégriffés, a traîné de longues années avant de repartir au point mort. Le dossier est actuellement dans les mains du Conseil d'Etat. 

Pas encore de décision sur un éventuel appel

En prononçant ces condamnations, la justice considère donc qu'il y a bien eu collusion d'intérêts dans cette affaire. Ni Christian Mabille, ni son avocat n'étaient là pour l'énoncé du jugement. Il s refusent pour l'instant de s'exprimer, et de dire s'ils vont faire appel de cette décision.

 

"Les accusations d'abus de biens sociaux et d'abus de biens sociaux abandonnées"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu