Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Week-end meurtrier sur les routes

lundi 12 août 2013 à 9:14 France Bleu

En moins de 24 heures, au moins dix personnes sont mortes sur les routes de France, dont sept sur le seul département de l'Aude. Si l'accident d'autocar dans l'Aude serait lié à un geste inconsidéré d'un passager, les deux autres accidents semblent être dus à une vitesse excessive.

Le bus accidenté sur l'A9 dans le sens Narbonne-Perpignan à hauteur de Fitou.
Le bus accidenté sur l'A9 dans le sens Narbonne-Perpignan à hauteur de Fitou. © Radio France

Le week-end s'annonçait chargé sur les routes de France, il s'est surtout avéré très dangereux. Entre samedi après-midi et dimanche matin, en moins de 24 heures, trois graves accidents ont fait pas moins de dix morts et plusieurs blessés graves, dont un était encore entre la vie et la mort dimanche.

Deux de ces accidents ont eu lieu sur le seul département de l'Aude : d'une part l'accident de bus à l'origine de la mort de deux personnes (et une trentaine de blessés dont deux graves), à hauteur de Fitou. D'autre part un accident de voiture survenu samedi peu avant 17h sur une quatre-voies entre Carcassonne et Trèbes, qui a fait cinq morts, trois hommes et deux femmes, et blessé grièvement un garçon de 18 ans, toujours entre la vie et la mort dimanche soir.

La vitesse en cause ?

Le dernier accident a eu lieu dimanche matin à Quéven, près de Lorient. Un véhicule a traversé la glissière latérale de sécurité. Il s'est écrasé sur le bas-côté et a pris feu. Les trois passagers sont morts. Pour cet accident comme pour celui de Carcassonne, la vitesse serait en cause selon les premiers éléments des enquêtes.

A Fitou, la sortie de route du bus serait due à une cause toute autre : un passager ukrainien a admis avoir tiré le volant vers lui après une altercation avec le conducteur. Il "souhaitait que le bus s'arrête ". "C'est un geste tellement inconsidéré qu'il faut s'intéresser à la personnalité " de cet homme, a déclaré le procureur de Narbonne.

Ironie du sort : juste avant le début du week-end, la Sécurité routière annonçait que juillet 2013 avait été le moins meurtrier de tous les mois de juillet depuis le début des statistiques routières en 1948.