Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yannick Francès, patron de la FDSEA en Dordogne: "après les orages, l'Etat n'a pas annoncé la moindre mesure"

mardi 27 août 2013 à 8:53 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Yannick Francès était l'invité du matin de France Bleu Périgord ce matin. Le président de la FDSEA en Dordogne a redit le "désespoir" des agriculteurs périgourdins après les orages de grêle du 2 août. Et critiqué la passivité de l'Etat selon lui.

Yannick Francès de la FDSEA Dordogne, dans les studios de France-Bleu Périgord
Yannick Francès de la FDSEA Dordogne, dans les studios de France-Bleu Périgord © Radio France - (Julien Corbière)

Selon Yannick Francès, président en Dordogne de la FDSEA, les agriculteurs n'ont toujours rien vu venir en terme d'aides après les orages du 2 août dernier.

"L'état d'esprit désespéré, c'est bien le mot... quand on voit nos cultures qui ne se relèvent pas, c'est bien le constat qu'il faut faire, c'est le désespoir"

Voilà ce qu'il déclarait ce matin, invité de France Bleu Périgord. Yannick Francès critique le manque de réactivité de l'Etat, "on attendait des annonces, elles ne sont pas venue s, l'Etat n'a pas annoncé la moindre mesure, ce n'est que de la communication".

Un comité départemental d'expertise doit se tenir aujourd'hui à Périgueux en vue du classement en calamité agricole de plusieurs zones du Périgord. Réécoutez ici l'invité du matin de France Bleu Périgord:

Yannick Francès : "après les orages l'Etat n'a pas annoncé la moindre mesure"